ISOPATHIE

Isopathie et Isothérapie sont des synonymes

Nous sommes dans un monde où le catastrophisme annoncé n’est pas obligatoire. Il y a des réponses. Le génie humain progresse aussi face à l’inconscience et au cynisme des prétendus scientifiques, en fait des mercantiles qui se goinfrent à l’aune des nouvelles technologies qui mettent en danger chacun de nous et toute la vie terrestre.

                                               *

 

Je vous ai fait assez attendre. Voici une médecine que j’ai expérimentée sur moi-même avant de vous la présenter : il s’agit de l’isothérapie progressive. Elle est gratuite, reproductible à l’infini et ne rapporte rien d’autre à celui qui vous la vente que d’avoir des bonnes nouvelles de vos guérisons et de votre bonne santé.

 

C’est un remède homéopathique.

 En passant un petit salut à Hahnemann et à Korsakoff les inventeurs de la méthode.

L’isothérapie est un remède fait à partir d’une dilution infinitésimale d’une substance pathogène ou non. Pathogène signifie susceptible de déclencher des maladies ou des symptômes.  

                 pub bon              

                *

L’isothérapie urinaire utilise votre propre urine comme substance à diluer. L’urine est normalement stérile car c’est la dialyse naturelle de notre sang.

Il ne s’agit pas de boire son urine qui est une médecine différente : urinothérapie  de la tradition Ayurvédique. 

                                               *

Voici le protocole :

Au jour N° 1, quelques gouttes de sa propre urine dans un récipient qui ferme suffisent. Ensuite on remplit à moitié d’eau le récipient qui contient les quelques gouttes d’urine. De l’eau du robinet conviendra. Voilà pour la dilution. On ferme le bouchon et on se prépare à la dynamisation. On va secouer le flacon énergétiquement une trentaine de fois, à l’horizontale ou à la verticale, avec la conscience de faire un remède pour se guérir, si on le peut, les pieds bien ancrés au sol, dans l’herbe si c’est possible, ou sur la terre et le regard vers le ciel ou la ligne d’horizon. On fabrique un médicament Homéopathique 1 K (Première Korsakoffienne). On vide le tout dans l’évier sauf quelques gouttes dans le fond du flacon et on répète la même opération : remplissage à moitié et dynamisation et voilà isothérapie 2 K. Et ça continue ; on jette le contenu sauf quelques gouttes et on répète la même ritournelle : isothérapie 3 K

                                               On continue       : isothérapie 4 K

                                               On continue       : isothérapie 5 K

                                               On continue       : isothérapie 6 K.

 

Isothérapie 6 K. Voilà le remède qu’on va pouvoir prendre dès aujourd’hui si vous le voulez. Un petit verre de la taille d’un verre à liqueur ou un fond de verre à moutarde. C’est de l’Homéopathie, rien que de l’homéopathie, c’est sans danger, aucun danger, mais il peut y avoir des réactions comme avec tout remède. Cela montre que l’homéopathie est active. S’il y a des réactions absolument inhabituelles, du jamais vu, on arrête le remède trois jours, cela s’appelle faire une fenêtre thérapeutique et on pourra le reprendre après l’arrêt. Si  les réactions persistaient, on arrêterait. Ça  n’arrive jamais en pratique ; mais les réponses sont tellement individuelles et chaque être humain est tellement unique. On est tous fait pareil et tous différent.

La bouteille Isothérapie 6 K sera gardée au réfrigérateur avec une étiquette visible indiquant : Isothérapie, le nom du patient et la date.

 

Le lendemain, jour N° 2, on sort la bouteille du froid, on jette à nouveau le contenu sauf quelques gouttes et on répète la même opération : dilution et dynamisation, après quoi on boit un petit verre 7K que l’on garde dans la bouche une à deux minutes, car c’est une médecine per linguale, elle passe directement sous la langue richement vascularisée vers la circulation sanguine et dans tout l’organisme. On met le précieux remède 7 K au froid pour le lendemain. On recommencera tous les jours. Cela peut durer un temps indéterminé et illimité. En trois ans on aura dépassé Isothérapie 1000 K.

 

                                      ***

 

Pourquoi cette dilution progressive ?

Il y a maintenant plus de 100 000 molécules brevetées sur notre planète dont on ne connaît le plus souvent pas l’évolution. « Molécules brevetées » veut dire invention humaine qui n’existe pas dans la nature.  On a retrouvé chez des humains grâce à des prises de sang spécifiques, des insecticides interdits depuis plus de vingt ans. Aujourd’hui l’eau de mer contient le redoutable PCB, Dioxine, l’eau du robinet, des antibiotiques, des hormones, même de la cocaïne, des métaux lourds aussi.

Revenons à la dépollution.

Tenez justement une publication homéopathique :

Des expériences faites il y a quelques années sur des pigeons intoxiqués à l’arsenic. Ils ont reçu le remède homéopathique Arsenicum Album 15 CH (qui ne contient pas d’arsenic mais seulement sa dilution homéopathique) et leur taux d’arsenic a diminué.

 

Déjà l’isothérapie urinaire est très efficace pour traiter les allergies. Un exemple n’est pas preuve et pourtant. Un monsieur de 84 ans ne pouvait plus manger de poissons ni de fruits de mer depuis des années car cela lui occasionnait des urticaires importantes. Je lui ai fait l’isothérapie urinaire. Quand je le revois après plusieurs mois il me dit son étonnement et sa joie car il peut manger du poisson à nouveau et n’a plus de réactions cutanées.

 

Comment expliquer cela ? Comme pour toute l’homéopathie on ne sait pas comment ça marche, mais ça marche et c’est pour les patients et pour les médecins homéo l’essentiel, en attendant de pouvoir peut-être l’expliquer un jour.

 Il y a de plus en plus d’allergiques et les allergènes sont de plus en plus nombreux, en particulier un grand nombre de médicaments allopathiques. Plus il y a d’allergènes et plus il va y avoir d’allergies croisées, le patient va être allergique à tout, même aux substances naturelles qui agissent davantage comme déclencheurs plutôt que comme causes. Il y a même des allergies au soleil, les Lucites se produisent avec beaucoup de remèdes allopathiques. Je les traite avec le remède homéo : Sol 5 CH. Les lucites sont des éruptions cutanées à type d’acné ; c’est la réaction du soleil et des médicaments ou autres toxiques.

 

Les sources de pollution sont très nombreuses depuis plus de cent ans. Vaccins, allopathie déjà nommée, polluants industriels, domestiques : peintures, colles, détachants, encres, lessives, conservateurs alimentaires, engrais chimiques, pesticides, nitrates, sulfites, mercure en dentisterie, nickel dans les alliages métalliques, dans les pièces de monnaie, en bijouterie et en lunetterie. J’arrête la liste pour vous dire que vous pouvez aider grandement à éliminer les pollutions intérieures.

 

Pourquoi faire des dilutions progressives ?

 En faisant des dilutions différentes on augmente le nombre de clés tel un serrurier qui essaye des centaines de solutions pour ouvrir la serrure sans casser la porte. A tâtons, c’est un véritable travail de bénédictin. Quand on pense que des polluants sont dans les mers pour des centaines d’années, dépêchons nous de les sortir de notre merveilleux organisme en s’occupant des plus anciens et des plus récents. A chaque dilution homéo il peut correspondre une efficacité maximum pour chaque toxique.  Tels les premiers ordinateurs pendant la seconde guerre mondiale qui ont pu trouver les codes de communication de l’ennemi en essayant toutes les combinaisons possibles pendant plusieurs jours.

 

Mon choix est un pari sur la guérison ; ce n’est pas comme les cache-misère, ces médicaments antisymptomes qui ajoutent des pathologies en plus.

 

L’isothérapie urinaire simple je l’ai pratiquée sur moi-même et avec mes patients depuis des dizaines d’années en la préparant moi-même pour eux car maintenant les laboratoires et les pharmacies n’ont plus le droit d’utiliser des substances humaines non stérilisées. Je leur ai donné le remède qu’ils garderont un mois au réfrigérateur, à prendre tous les jours, après quoi ils le jetteront.

L’isothérapie urinaire simple je la prescris dans les allergies  avec de bons résultats, aussi dans les pathologies cutanées rebelles, dans les pathologies auto-immunes, dans les pathologies urinaires à répétition quand les urines sont redevenues stériles.

 

L’isothérapie urinaire progressive, la nouvelle thérapie je la propose pour nous tous,  victimes de toutes les pollutions connues et inconnues, anciennes ou à venir avec la satisfaction de faire et d’agir pour ma santé et la vôtre car il n’y a rien de plus désespérant que de se laisser polluer sans rien faire.

 

Si vous le sentez, faites le, votre santé vous appartient, mais n’en parlez pas avant de l’avoir essayée, vous ne seriez pas convaincant.

 

                                      *

Il sera possible de faire d’autres isothérapies, par exemple avec l’eau de mer tout simplement. L’eau de mer s’est faite au cours des milliards d’années en lessivant les sols et en dissolvant tous les minéraux de la terre à la suite des pluies suivant leurs solubilités respectives ; c’est ainsi que le sodium est le plus abondant sous forme de chlorure de sodium ; mais il y a aussi de l’or, plus abondant dans la mer que sur la terre et de nombreuses terres rares. En tout plus de 80 éléments de la table de Mendéléieff qui en compte plus de deux cents. Malheureusement, depuis une centaine d’années sont venus s’y ajouter tous les polluants, les métaux lourds, insecticides, pesticides, dioxine, PCB, antibiotiques, hormones, produits radioactifs, pétroles etc. C’est la dilution homéopathique de tous ces éléments qui va faire un médicament pour dépolluer chacun de nos organismes et lui éviter de faire des maladies. On pourra prendre de l’eau de mer de sa plage préférée ou dans un port. Je peux aussi vous fournir une dilution en 6 K  de l’eau de la plage de Fécamp. Pour l’isothérapie progressive de l’eau de mer, on suivra le même protocole que ci-dessus. Cela est très  valable pour ceux ou pour celles qui répugneraient à boire une dilution de leur urine.

 

 

                                      *

 

Encore une autre isothérapie : si on a du prendre pendant des années un médicament qu’on a mal supporté, qu’on a du interrompre et dont on souffre peut-être des effets indésirables, on pourra en faire une dilution homéo. Oui mais voilà, le produit n’est pas toujours soluble dans l’eau, surtout s’il se présente sous forme de comprimé. Il faudra l’écraser, le dissoudre dans de l’alcool à 20° et le laisser 20 jours de façon à faire une Teinture Mère : TM que l’on prendra soin d’agiter tout les jours. Si l’on a pas d’alcool à 20° on pourra prendre un verre de Porto pour faire la TM. Au bout des 20 jours, on prendra un peut de ce liquide, la TM qu’on aura au préalable filtré, mais ce n’est pas indispensable, et on refait le même protocole de la dilution progressive. Cela pourra être fait après les vaccinations dont il suffira de récupérer la seringue vide auprès  de votre généraliste après usage en insistant bien pour la récupérer et dont on pourra faire une dilution des gouttelettes laissées sur les parois.

 

                                               *

Toutes les substances dont on a la preuve ou le soupçon qu’elles nous ont fait des soucis ; poils de chiens, poils de chats et autres, plumes d’un animal domestique ou de literie, poussières de maison : on pourra en faire des TM avant de faire des dilutions. De même pour les peintures, colles, vernis, sciures de bois etc. 

 

Bonne thérapie.

 

Envoyez moi de vos bonnes nouvelles et n’hésitez pas à me contacter.

 

 Vous pourrez faire suivre ce courriel quand vous aurez commencé à vous guérir et comme terminait Hippocrate toutes ses lettres :

« Portez vous bien »

A Paris le 10/ 9/ 10

 

PS. C’est la bonne saison pour la cure de raisin, si le protocole vous intéresse, je suis entrain de faire ma dixième cure !

 

PPS. Un film à voir +++ : « l’Arbre » avec Charlotte Gainsbourg très juste et une gamine de 8 ans époustouflante. Au sujet du deuil et des communications avec les défunts.

Aussi dans ++ «  le bruit des glaçons » Albert Dupontel est excellent  dans le rôle du personnage du cancer qui vient rendre visite à un écrivain déprimé qui a sombré dans l’alcoolisme. Avec une fin heureuse.

Toujours sur les écrans : +++ « Solutions locales… » De Coline Serreau sur l’agriculture bio et ++ «  Bébés » de Thomas Balmès dans quatre pays éloignés, Mongolie, Japon, Namibie et Californie.

 

A lire si vous ne l’avez pas déjà fait : +++«  Oscar et la dame rose » d’Eric-Emmanuel SCHMITT, une dame âgée accompagne un enfant mourant quand les parents sont dépassés et du même auteur : ++Ulysse from Bagdad, la vie de famille d’un enfant pendant Saddam, puis la guerre, le terrorisme et le parcours de l’adulte devenu clandestin jusqu’à la mer du Nord.

 

A relire ou à découvrir, un voyage dans le temps : « Mémoires d’un chasseur de Tourgueniev » une plongée dans la Russie de la première moitié du 19e siècle.*

Si vous avez des doutes sur les pollutions, toute la presse en a parlé cette semaine de fin novembre 2010 et je vous invite à lire l’article ci-dessous

 

Pour information, pour aggrandir les articles scannés, cliquer deux fois sur ce dernier

 

 
 
 
 
 
 
Publicités

11 Responses to ISOPATHIE

  1. Olivier.A says:

    Merci pour article, étant donné que même les laboratoires homéopathique ne font de vraies dilutions, ceci est très intéressant. Par contre utiliser de l’eau du robinet chlorée, avec des pesticides et autres ! Ne vaudrait il pas utiliser une eau de source ou mieux une eau distillée
    Cordialement
    Olivier.A

  2. JEAN PIERRE DIKI says:

    Moi,ça fait au moin 9 ans que je pratique l’urino therapeutie.Et juqu’aujourd’hui,je n’ai pas encore vue les effets negatifs.Car,à chaque fois où J’ai un problème pour ma santé,l’urine m’a toujours donner une solution positive.Pour ceux qui concerne les éffes,dans l’avenir,là Je suis Ingorant.Mais,actuellement,urine me fait du bien.Merci.

  3. Milena says:

    Bonjour,
    J’ai déménagé de la campagne à la ville et depuis je souffre de fatigue, manque de concentration, picotements sur la langue, problèmes de digestion, etc. J’ai appris que l’eau du robinet de l’endroit est de mauvaise qualité et contient probablement beaucoup de contaminants et il me semble que c’est lié à mes problèmes. Puis-je faire avec le même principe, une dilution de l’eau du robinet afin de m’en désintoxiquer? Malheureusement je n’ai pas les moyens d’acheter de l’eau de source, puis-je donc diluer l’eau du robinet dans l’eau du robinet?
    Je vous remercie d’avance de votre réponse car j’ai trouvé votre article très intéressant et je ne sais plus à quel médecin faire confiance…

  4. Bernard de Guédelon says:

    Au début, vous évoquez « un temps indéterminé et illimité » pour la durée du traitement.
    Plus bas, vous écrivez « Je leur ai donné le remède qu’ils garderont un mois au réfrigérateur, à prendre tous les jours, après quoi ils le jetteront ».
    Que choisir en définitive ?
    Merci

  5. Caron says:

    Bonjour
    L’isotherapie peut-elle nous faire profiter également des bienfaits d’une plante, d’une eau, et pourquoi pas d’une énergie ?
    Toute ma gratitude pour vos publications.
    Bien à vous.
    Jean-Luc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :