VERTIGES ET MAL DE MER ET MÉDECINES NATURELLES

Vertigo : étymologie, mouvement tournant ou oscillant.

Il n’y a pas de bonne maladie, il n’y a que de bonnes guérisons.

Quel soulagement !

L’équilibre fonctionne grâce à l’oreille interne. Si cette dernière a eu des souffrances, par exemple des otites dans l’enfance, des traumatismes ou des accidents vasculaires, il pourra rester des séquelles à type de surdité, d’hypoacousie, d’acouphènes ou encore de vertiges. Il y a aussi le cervelet.

L’équilibre fonctionne aussi avec les yeux.

Pour commencer une expérience vécue :

Dans une fête foraine, il y  avait la projection d’un film de voitures de course sur un circuit de Formule 1. Le public était debout. Les véhicules allaient de droite à gauche ou le contraire dans un mouvement oscillant. Après quelques minutes tout le monde ou presque était pris de vertige, écartait les jambes pour ne pas tomber, comme si les spectateurs étaient ivres. J’étais le témoin de ce qui se passait autour de moi et aussi à l’intérieur de moi, je ne tenais plus debout, j’avais le mal de mer, alors que j’étais surla terre. Malgré l’intérêt que présentait le spectacle de la course, cela devenait insupportable et je fermai les yeux. La nausée et le vertige se sont arrêtés instantanément.

J’ai repensé au mal de mer dont j’avais tellement souffert, au point  que j’avais refusé un voyage sur un voilier avec de bons amis. Eureka ! J’avais une piste. Sur un bateau en mer, les yeux vont se poser sur une partie du navire comme si c’était un point fixe, à l’instar de ce qui se passe quand on est dans une maison, mais la maison ne bouge généralement pas. Le bateau si.

Je décidai de louer un bateau le lendemain avec son skipper et pendant l’après midi que dura la promenade en mer Méditerranée où il y avait un peu de vent et des vagues, mon regard resta « scotché » sur la ligne d’horizon. Résultat : aucun mal de mer !

Il ne me restait plus qu’à mettre ce résultat en pratique pour les vertiges et pour le vertige ; et ça a fonctionné !

 Voici le protocole pour les vertiges.

Uprajniénié  EXERCICE (en russe).

Regarder un point fixe.  Et surtout ne pas le quitter des yeux. Il n’y a aucune excuse, même si le malaise est fort.

pub bon

 Respiration consciente, profonde.

Se concentrer sur la sensation des pieds en contact  avec le sol (grounding) ce qui peut se traduire par « ancrage ». On va sentir et toucher le sol avec ses pieds avec une grande sensibilité, comme un non-voyant peut le faire.

Attention, je surveille.  Les yeux ne doivent pas lâcher le point fixe ; et sous aucun prétexte. Les premiers pas vont se faire de cette manière. On peut se tenir, et s’aider avec les mains.

Comme les premiers pas du nourrisson, ou…

                  …..les premiers pas sur la lune, avec conscience.

Maintenant ou le matin au réveil, l’exercice commence :

 

Il s’agit de fabriquer de nouveaux circuits ou connexions dans le cerveau ; c’est un apprentissage.

 

On va continuer l’exercice en matérialisant trois ou quatre points fixes (matérialisés par des gommettes de couleur) qui vont permettre à l’apprenti équilibriste d’aller de sa chambre le matin vers le couloir, puis vers la salle de bain ou les toilettes, la cuisine, la salle, le balcon, le jardin.

Cet exercice est à pratiquer tous les jours au lever ou quand on veut : par exemple maintenant quand vous lisez ce texte. Cela prend tout au plus quatre ou cinq minutes. Et ne dites surtout pas que vous n’avez pas le temps ! Si vous avez oublié : retournez vous allonger.

En résumé :

1) S’asseoir au bord de son lit en regardant un point fixe.

2) Se mettre debout sans quitter ce fameux point des yeux.

3) Faire quelques pas au ralenti vers ce premier point.

4) S’arrêter. Les deux pieds sont rivés au sol.

5) Diriger ses yeux vers le second point. Cela peut entraîner un léger mouvement de la tête et du cou.

6) Le regard étant fixé, le torse, le bassin et les jambes peuvent se tourner avec une infinie délicatesse dans la nouvelle direction du regard.

7) Se diriger simplement vers le point fixe numéro 2, et ainsi de suite.

Résultats garantis.

Les points fixes peuvent être comparés à des phares en pleine mer pour le bateau en mouvement qui pourra être assimilé au patient qui souffre de vertiges.

Revenons au voyage en mer. C’est pendant la première heure que tout se joue. Ne laissons surtout pas le mal de mer s’installer. Pendant le départ, où qu’on soit et quoi qu’il arrive, le regard doit être tourné vers l’extérieur : la terre, le ciel, les étoiles, la lune, mais surtout pas la structure du navire. Si on n’avait pas la possibilité de regarder hors du vaisseau, il serait préférable d’avoir les yeux fermés. On peut aussi imaginer un point lumineux entre les deux yeux. Rappelez-vous qu’en fermant les yeux dans l’attraction foraine, les vertiges ont disparu.

A l’inverse du mal de mer, les marins de retour à terre après des mois de navigation se disaient souffrir du « mal de terre », le temps que leur cerveau réapprenne qu’ils n’étaient plus sur l’eau.

Tout est apprentissage.

Il existe d’autres types de « mal des transports » en voiture, en autocar. Tout comme pendant les voyages en mer, il suffira de regarder la route ou les automobiles devant soi, car les conducteurs n’ont pas  « mal au cœur » en voiture. (En pharmacie, il y a Cocculine *.)

Dans les téléphériques une personne ne se sentait vraiment pas bien, elle paniquait. J’ai observé que ses yeux tournaient dans tous les sens. Là encore, il suffit de regarder au loin, les sommets des montagnes, et non pas la cabine, ni vers le bas.

Pour le vertige des hauteurs, qui est une phobie, les mêmes exercices du regard posé sur un point fixe sont toujours valables. On pourra aussi donner la main à une personne qui n’est pas sensible au vertige.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :